Témoignages 2016

« Pour marcher, échanger, prier,

Les hommes sont rassemblés,
Magie du moment, le temps est suspendu,
En pères de famille, ils sont avec Jésus

A sa façon, chacun confie son message,
Porte ici sa croix, là son espérance,
Invoque Joseph, Saint parmi les sages,
Chemin de joie, marche de pénitence

Gestes, paroles, regards, que de bienfaits,

Complicité et foi dans ce cheminement,
En pélerins, les pères marchent vers Vezelay
Ils s’émerveillent de la beauté du Morvan…
Merci
Francois »
__________________
« Chers pères,
Je lis et relis certains de vos témoignages et actions de grâce et m’émerveille de la teneur qualitative qui s’y trouvent. Il me semble que le pèlerinage de cette année fut particulièrement intense pour la plupart d’entre nous y compris pour les anciens comme moi.
Nous ne pouvons que rendre mille fois grâce au Bon Dieu de nous avoir attiré à Lui au travers de cette démarche et des frères. Une démarche pour nous faire entrer un peu plus dans son intimité et sa douceur dans l’ordinaire de nos vies afin de les rendre plus simples et légères car portées par le Seigneur lui-même.
Laissons-le nous porter tous les jours surtout dans les moments immanquables d’aridité car nous savons comme Madeleine qu’il est toujours avec nous et que nos existences sont pleinement entre ses mains quoiqu’il puisse arriver. Tout est grâce, dit saint Paul, à ceux qui aiment Dieu.
Soyez assurés biens chers pères de ma prière et de ma proximité fraternelle dans le Christ,
P. René-Philippe RAKOTO »
__________________
« Beaux souvenirs et belles rencontres enrichies de partages fraternels.
A consommer sans modération
Bernard »
__________________

« C’était énorme !

j’ai le cœur encore gros de toute la richesse des échanges et de la spiritualité de ces 3 jrs.
Cédric »
__________________

« Remercions encore ensemble le Seigneur pour tant de miséricordieuse sollicitude, et grandissons dans notre relation à St Joseph. Petit à petit, notre pèlerinage doit s’approfondir pour approfondir notre vie spirituelle, quelque sera le lieu choisi l’an prochain. Mais faisons déjà murir les grâces de pèlerinage au soleil de Son Amour.

D’ores et déjà je vous invite tous à notre pèlerinage en Ardèche, auprès de ND des Neiges, pour les 70 ans de la bénédiction de la statue par l’évêque de Viviers (de l’époque, Mgr Couderc, en 1946) : c’est la naissance de notre Famille Domini !
Ce sera le 17 décembre ! Nous irons en car : sur ce mode de transport, vous n’avez maintenant plus de problème !!

En vous confiant tous et chacun à ND des Neiges…et à St Joseph,

Frère Edouard. »

__________________

« Trois jour après notre retour, « l’aterrissage » n’est pas encore complet. Quand je ferme les yeux, ce sont les paysages de Bourgogne qui défilent derrière mes paupières. Dans mon esprit, nos éclats de rires, nos partages, nos échanges fraternels, le frottement de nos pas rythmés par notre prière commune du rosaire sur les chemins boueux. Au fond de mes oreilles résonne encore le choeur magnifique de nos 1500 voix dans la Basilique…

Je me surprend à regarder avec tendresse un pot de Bolino au supermarché…

Et au coeur de tout ceci, la joie, la joie de ce qui a été vécu, la joie de tous ces moments, la joie d’avoir conscience d’avoir touché du doigt quelque chose du Divin durant ces quelques jours, la joie de la miséricorde donnée sans relâche avant même que nous ne la demandions, la joie de partager un peu ou beaucoup de ce qui a été vécu avec mon épouse, mes enfants, mes proches…

En fait,  je me sens un peu (et ça doit sans doute être le cas d’un certain nombre d’entre nous), comme ont dû se sentir Pierre, Jacques et Jean en redescendant de la montagne après la nuit de la Transfiguration : conscient et heureux d’avoir été privélégié pour vivre un moment exceptionnel ensemble et avec le Christ et en même temps un peu perplexe : était-ce bien la réalité ? Avons-nous réellement vécu tout celà ou bien n’est-ce qu’un rêve, un ressenti personnel .

Merci pour vos témoignages ! Ils me permettent de bien comprendre que ce qui a été vécu n’était pas un rêve, mais bien une réalté tangible et partagée !

Merci pour vos témoignages ! Leur simplicité, leur richesse, leur profondeur, leur poésie, leur tendresse, leur humour… me permettent de prolonger encore un peu la joie de ces quelques jours vécus ensemble !

Merci pour vos témoignages ! Ils m’aident à prendre conscience de toutes les grâces qui rejaillissent déjà de ce pélerinage au sein de ma famille !

Merci à tous pour ces moments partagés, merci à tous pour ce que vous êtes !

Dans quelques jours, avec Rémy, Jean-Paul et nos épouses, je remettrai les chaussures de marche et reprendrai la route sur le chemin de Compostelle. Soyez assurés que tous, ainsi que vos familles, vos proches et les soucis que vous portez, accompagneront mes prières sur ce chemin !

A l’année prochaine !

fraternellement,

Marc

__________________

Trois jour après notre retour, « l’aterrissage » n’est pas encore complet. Quand je ferme les yeux, ce sont les paysages de Bourgogne qui défilent derrière mes paupières. Dans mon esprit, nos éclats de rires, nos partages, nos échanges fraternels, le frottement de nos pas rythmés par notre prière commune du rosaire sur les chemins boueux. Au fond de mes oreilles résonne encore le choeur magnifique de nos 1500 voix dans la Basilique…

Et au coeur de tout ceci, la joie, la joie de ce qui a été vécu, la joie de tous ces moments, la joie d’avoir conscience d’avoir touché du doigt quelque chose du Divin durant ces quelques jours, la joie de la miséricorde donnée sans relâche avant même que nous ne la demandions, la joie de partager un peu ou beaucoup de ce qui a été vécu avec mon épouse, mes enfants, mes proches…

En fait,  je me sens un peu (et ça doit sans doute être le cas d’un certain nombre d’entre nous), comme ont dû se sentir Pierre, Jacques et Jean en redescendant de la montagne après la nuit de la Transfiguration : conscient et heureux d’avoir été privélégié pour vivre un moment exceptionnel ensemble et avec le Christ et en même temps un peu perplexe : était-ce bien la réalité ? Avons-nous réellement vécu tout celà ou bien n’est-ce qu’un rêve, un ressenti personnel .

Merci pour vos témoignages ! Ils me permettent de bien comprendre que ce qui a été vécu n’était pas un rêve, mais bien une réalté tangible et partagée !

Merci pour vos témoignages ! Leur simplicité, leur richesse, leur profondeur, leur poésie, leur tendresse, leur humour… me permettent de prolonger encore un peu la joie de ces quelques jours vécus ensemble !

Merci pour vos témoignages ! Ils m’aident à prendre conscience de toutes les grâces qui rejaillissent déjà de ce pélerinage au sein de ma famille !

Merci à tous pour ces moments partagés, merci à tous pour ce que vous êtes !

Dans quelques jours, avec Rémy, Jean-Paul et nos épouses, je remettrai les chaussures de marche et reprendrai la route sur le chemin de Compostelle. Soyez assurés que tous, ainsi que vos familles, vos proches et les soucis que vous portez, accompagneront mes prières sur ce chemin !

A l’année prochaine !
fraternellement,

Marc

__________________
Très heureux d’avoir cheminé avec vous, chers Pères !
Quelques Père…grinations
Un peu de Père…sévérance
Pour réaliser que nous sommes des Pères…fectibles
Alors abandonnons-nous et soyons Père…méables à Son AmourMerci de ces moments si particuliers, et comme me l’a dit quelqu’un qui se reconnaîtra, quelle chance d’être enfants de Dieu

Bien à tous

Hubert